ARMÉNIE DEUX ANS PLUS TARD Seconde impression

Publié le par andré.aladinian

Arménie et haut Karabah deux ans plus tard, même emotion,même passion même divagation.
Arménie et haut Karabah deux ans plus tard, même émotion, même passion même divagation.
Du vrac, que du vrac, mais quel bain de jouvence.
Les rues de YEREVAN qui le soir venu se remplissent de monde endimanché,
les femmes, les hommes et surtout les enfants vêtus de leurs “exagérément beaux ” se réunissent sur cette place de la REPUBLIQUE pour voir et entendre ce qui a déjà été entendu hier et avant-hier, ce qui a été entendu des centaines de fois, peu importe, les yeux sont éblouis ils suivent les fluctuations de hauteur des jets d’eau au rythme de la musique, cet endroit ou tout le monde se reconnait même les inconnus c’est le SUPER PSY D’YEREVAN tout le monde se parle : malheur, bonheur, ont sait que l’enfer se trouve sur terre.
A demain les Yerevansis les bons et les 4X4 de luxe ?
Cette croix qui de millénaires en millénaires de siècles en siècles, d’année en année... a toujours évolué, chargée de ses oriflammes ce symbole de l’ARMENIE, le HATCHKAR (croix de pierre) qui à su se prêter à tous les événements et qui les à glorifies en les offrants à DIEU et tout naturellement les oriflammes deviennent l’auréole de sa gloire.
Notre croix qui dès le 7e siècle reçoit la TERRE (déjà ronde) à sa base et cette goutte de sang du CHRIST, pour celui qui veut la voir, va, submerger notre planète, annonçant les souffrances que l’humain devra endurer(C'EST FOU !).
Ces tapis de 40 noeuds, pour être tissés par des adultes, par opposition aux tapis de 72 noeuds tissés par les enfants (ON AIME).
Nos tapis ARMENIENS couverts de symboles, les dragons (les dragounes d’HASMIG ) malveillants avec leurs escortes de serpents qui s’élèvent vers le CIEL après s’être engorgés d’eau, mais attention, le disque acéré du SOLEIL veille et pourfend ces outres maléfiques, c’est alors que tout devient paradisiaque l’eau se répend sur TERRE et des roses (la pluie) apparaissent de chaque coté du tapis pour nourrir cette TERRE à présent fertilisée. MERCI HASMIK,je reve encore.
Pour le reste, l’accueil, des maires dans leurs communes, des enfants, des parents, des professeurs, dans leurs écoles, pour les routes, les dispensaires, etc.
Merci aux
        - FOND ARMÉNIEN DE FRANCE d’avoir permis ce voyage.
        - Aux notables du karabah et d’Armenie, maires des communes, ministre et premier ministre qui ont su avoir la patience de répondre à nos questions d’occidentaux repus.
        — Aux Français de souche : MICHEL, OLIVIER, CATHERINE, et les autres ; parfaitement bilingues qui ont choisi de se vouer a la CAUSE ARMÉNIENNE et qui pour certains resterons de vivre dans ce pays.
Bouleversant ces éducateurs, qui ont nul besoin de jeux soi-disant nécessaires à l’éveil des enfants de France
Le premier regard que l’ on pose sur un groupe scolaire en ARMENIE laisse apparaitre l’osmose parfaite entre adultes et enfants le bonheur d’être ensemble et cette affection de l’HAYSSER.
Pour résumer le profond sentiment d’ incompréhension et d’injustice.

Je ne comprend pas pourquoi cet OCCIDENT CHRETIEN laisse s’ ouvrir des brèches dans ses racines, que le principe même du  négationnisme, synonyme, d’ intolérence puisse encore être admis et que dignité et liberté sont indissociables.
LES FANTASMES DU NAIF. Du vrac, que du vrac, mais quel bain de jouvence.

Publié dans VOYAGES ET TOURISME

Commenter cet article