93,SUCCESSION, FAMILLE, JUSTICE

Publié le par andré.aladinian

" Dieux, donnez-moi le courage de changer ce qui peut être changé, la force pour accepter ce qui ne peut changer, et l´intelligence pour discerner l´un de l´autre " Marc-Aurèle 

 

CHASSE PRIVEE (en eau trouble).

La fortune de mon père l’immeuble “Bête en courre”.

Quels sont ces braconniers, qui au mépris des lois, osent souiller la mémoire de mon père traqué, agressé, degradé, squaté, méprisé, dénigré, dévalorisé pour le seul but d’en faire une” affaire interressante”  l’ orgueil de NOUBAR sera naturalisé à la gloire de qu’elle réussite, qui à l’espoir indigne d’ accrocher ce trophé à son âme.Sans titre-1-copie-3

Ce petit émigré arménien profondément humain restera mon grand homme à moi et ne mourra pas de cette maniére. Le bien concerné a été acquis par mon père NOUBAR ALADINIAN au retour de 5 ans de captivité, probablement avec l’argent d’un dédommagement de l’état.La France qui a jugé que cette aliénation dans les stalags allemands méritait un minimum de compensation, cet achat il l’a fait au prix de sacrifice énormes, pour preuve de la réussite de son intégration dans le pays qui l’a accueilli et pour lequel il à tout donné.Un génocide en Asie Mineure, SDF à 10 ans dans les rues hostiles des villes de Turquie, puis à 15 ans l’ orphelinat, prisonnier de guerre durant cinq ans.Que reste-t-il à un homme que ce bien qu’il transmettra à ses enfants pour pérenniser sa réussite ?

Tous les anciens de Saint-Denis se souviennent de Noubar qui campé sur ses deux jambes au seuil de sa boutique attendait le chaland pour l’accueillir dans son magasin et lui offrir son extrême bonté.

Cet homme, mon père, qui offrait les chaussures aux enfants d’indigents et qui surprenait par son brusque appel " Anna" (ma mère) des cafés s’il te plait »

Cette dernière décennie représente pour moi ce qui pourrait être le complément indispensable aux longues années vécues à vouloir souhaiter ce à quoi je tenais le plus: être « seulement quelqu’ un de bien ».Je trouve encore, fort de cette expérience, que l’ option n’était pas trop mauvaise. Je crois que la rédemption vient seulement des choix qui nous sont dictés par notre conscience.Ce que je ressens à ce jour est l’impression d’avoir pénétré un pays totalement différent de celui dans lequel je me suis enfermé durant de nombreuses années, cet endroit est, à mes yeux, aux antipodes de l’environnement souhaitable à ma quête.

Mais voici que brusquement, je suis tombé dans cette grande marmite du 9/3 (neuf trois)...  À suivre…

J’ai besoin de vous tous,de vos connaissances du droit et de votre experience dans les domaines,presse d’investigation,justice.

Commenter cet article